Retour aux articles
Version facile à imprimer

Ernst & Young récompense le Meilleur Jeune Fiscaliste 2003 et donne les résultats de son étude " Radiographie et enjeux des directions fiscales dans les grandes entreprises "*


Neuilly sur Seine, le 19 mai 2003- Ernst & Young et le Magistère Droit des Affaires, Fiscalité et Comptabilité de l'Université d'Aix-Marseille, ont décerné à Paris, pour la huitième année consécutive, le Prix du meilleur Jeune Fiscaliste le jeudi 15 mais 2003 , en partenariat avec l'Expansion, Radio Classique et la Revue de Droit Fiscal.

A l'occasion de cette manifestation et compte tenu des réformes fiscales envisagées, Ernst & Young a interrogé les directeurs fiscaux de grandes entreprises afin de connaître leurs attentes en matière d'évolution fiscale, et a rendu public les résultats de son enquête intitulée " Radiographie et enjeux des directions fiscales dans les grandes entreprises ".
Cette enquête évalue également les différentes mesures susceptibles de moderniser le système fiscal français pour le rendre plus apte à affronter la compétition internationale.

Hervé Labaude et Christian Louit, respectivement Managing Partner du Cabinet d'avocats HSD Ernst & Young et Président Honoraire et responsable du Magistère Droit des Affaires, Fiscalité et Comptabilité de l'Université d'Aix-Marseille, ont présidé la cérémonie introduite par Jean Arthuis, Président de la Commission des Finances du Sénat. Alain Lambert, Ministre du Budget et de la réforme budgétaire a remis le premier prix et est intervenu pour donner quelques éléments de son projet de réforme.

Devant l'internationalisation accélérée des affaires et les conséquences de la mondialisation des marchés, le système fiscal devient un élément majeur dans la vie des grandes entreprises. Les fiscalistes d'entreprise - dont le rôle est notamment de piloter le risque fiscal et d'abaisser la charge fiscale - sont de plus en plus impliqués dans les décisions stratégiques de la direction générale et voient s'accroître et se diversifier leurs activités.

Les 101 entreprises répondantes attendent de leurs v?ux cette modernisation. Elles expriment vivement leur satisfaction devant les mesures déjà prises : l'allègement des pesanteurs structurelles et des procédures pour une meilleure adaptabilité de l'entreprise aux marchés, la modernisation des modalités déclaratives et de paiement de l'impôt par voie électronique, la simplification de la relation avec l'Administration fiscale grâce à la généralisation de l'interlocuteur unique.

Telles sont les principales tendances et conclusions qui ressortent de ce document, présenté pendant la manifestation.

Cette année, le grand jury était composé de :
M. Stéphane Austry - Maître des Requêtes auprès du Conseil d'Etat,
M. Emmanuel Constans - Médiateur du MINEFI auprès du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie,
M. Olivier Debray - Directeur Fiscal adjoint - Areva,
M. Patrick Dibout - Associé - Ernst & Young,
M. Christian Louit - Professeur de Droit Fiscal, Président Honoraire - Université d'Aix-Marseille,
M. André Grourmelin, Bâtonnier de l'Ordre des Avocats des Hauts-de-Seine a été représenté par M. François-Xavier Matteoli - Ancien Bâtonnier - Ordre des Avocats des Hauts-de-Seine,
M. Lionel Nentille - Associé - Ernst& Young.

Après délibération, Jean-François Rémy, étudiant en DJCE à l'Université de Nancy II, a reçu le premier prix.
Il se verra offrir un séjour à New York, un stage rémunéré de six mois dans un cabinet d'avocats fiscalistes, les collections Juris-Classeur Procédures Fiscales, Juris-Classeur Fiscalité Immobilière et Juris-Classeur Impôt sur la fortune ainsi qu'un abonnement d'un an à la revue de Droit Fiscal, l'Expansion et l'Express.

Le deuxième et le troisième prix ont respectivement été décernés à Emilie Court, étudiante au Magistère de Droit des Affaires, Fiscalité et Comptabilité en DESS-DJCE Droit et Fiscalité de l'Entreprise à l'université d'Aix-Marseille et Jean-Philippe Sollberger, étudiant en DESS-DJCE à l'université d'Aix-Marseille.

Cette année 500 candidats sélectionnés parmi les principales universités et grandes écoles (Aix, Caen, Dijon, Lyon, Nancy, Paris, Poitiers, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Clermont-Ferrand et Lille) se sont présentés aux épreuves écrites qui avaient lieu le 21 mars 2003. 12 d'entre eux ont passé un examen oral pendant la journée du 15 mai 2003.

Le Trophée du Meilleur Jeune Fiscaliste reflète la collaboration étroite entre les Universités de droit et les Ecoles de Commerce et le cabinet Ernst & Young. Cette manifestation remporte un franc succès chaque année, signe de l'intérêt croissant porté par les entreprises et les jeunes diplômés à la fiscalité.

* L'étude est disponible sur demande.-----Agnès de Nanteuil, tel : 01 55 61 33 55

Mélissa Lévine, tel : 01 46 93 81 09


Date de dernière mise à jour : 08/01/2009 - 3:10 PM


Retour aux articles