Retour aux articles
Version facile à imprimer

Comportements de paiement des entreprises en Europe au 2e trimestre 2009

LexisNexis

En moyenne, sur le deuxième trimestre 2009, les retards de paiement se stabilisent à 14,9 jours. Le Royaume-Uni reste toutefois mal orienté.

Sur le deuxième trimestre 2009, les entreprises européennes payent leurs fournisseurs avec un retard moyen de 14,9 jours. Ce délai est stable depuis fin 2008. Sur la décennie, le cap des 15 jours n'a été franchi qu'en 2003.

Les reports de règlement atteignent des niveaux historiques au Royaume-Uni (au-delà de 18 jours), s'allongent sensiblement en Europe du sud et se stabilisent en Allemagne et en Belgique. L'Allemagne, fermement attachée à son leadership européen en matière de comportement de paiement, affiche depuis 9 mois un retard moyen, très linéaire, de 10,7 jours. 54,5 % des entreprises allemandes payent leurs fournisseurs à la date d'échéance convenue voire avec anticipation.

En revanche, les comportements de paiement s'améliorent en France et aux Pays-Bas.

En France, le deuxième trimestre 2009 confirme une tendance observée depuis quelques mois. Les retards de paiement des entreprises françaises ramenés à moins de 12 jours dès le printemps 2008 (11,8 jours) s'améliorent encore et atteignent, désormais, leur niveau le plus bas à 11,6 jours. Cependant, cette performance masque des comportements moins vertueux toujours solides. En effet, seulement une entreprise française sur trois (33,1 %) paye ses factures à la date convenue ; 38,6 % règlent leurs fournisseurs avec un retard de quelques jours, c'est la plus forte proportion en Europe où la moyenne se situe à 28,2 %. En revanche, la France se distingue plus avantageusement en affichant le plus faible taux de longs retards ; 5,3 % des paiements présentent un retard supérieur à 30 jours contre 9,9 % en moyenne en Europe.

Les retards de paiement des entreprises néerlandaises sont relativement stables aux alentours de 11,5 jours depuis deux ans. Sur le deuxième trimestre 2009, ils sont en amélioration à 11,4 jours contre 11,7 jours un an plus tôt. Sur cette tendance, les factures sont plus fréquemment réglées dans les délais prévus ; 39 %, contre 38 % en juin 2008, des paiements sont effectués à la date d'échéance. La performance néerlandaise est d'autant plus méritoire que les délais contractuels de paiement sont généralement plus courts que ceux observés en France.

 
Source
Altares, communiqué 1er sept. 2009



Date de dernière mise à jour : 16/09/2009 - 3:47 AM


Retour aux articles