Retour aux articles
Version facile à imprimer

Transmission au notaire des actes de l'état civil sous forme électronique

LexisNexis

L'arrêté du 28 octobre 2009 publié au Journal officiel du 30 octobre dernier vient de fixer les conditions de transmission électronique aux notaires, par le service central d'état civil, des données constituant les copies et extraits d'actes de l'état civil.

Système d'échanges électroniques - Le Conseil supérieur du Notariat et le ministère des affaires étrangères et européennes ont mis en oeuvre un système d'échanges électroniques permettant :

- de dématérialiser les demandes de copies et d'extraits d'actes de l'état civil formulées, en leur qualité de mandataire, par les notaires auprès du service central d'état civil (SCEC) ;

- de dématérialiser les données constituant les copies et extraits délivrés en retour ainsi que les courriers d'accompagnement et les courriers en réponse négatifs.

Fonctionnalités du système - Le système de gestion des échanges dispose des quatre fonctions suivantes :

- l'enregistrement des demandes de copies et d'extraits d'actes à partir des postes de travail reliés au réseau informatique propre à la profession notariale ;

- le transfert, par sessions quotidiennes, et l'enregistrement de ces demandes dans le système informatique du service central d'état civil ;

- le regroupement et le transfert en retour, également par sessions quotidiennes, des données relatives aux demandes traitées par le service central d'état civil, des données constituant les copies et extraits d'actes délivrés, ainsi que les courriers d'accompagnement et les courriers en réponse aux demandes pour lesquelles aucune donnée correspondant à une copie ou extrait d'acte n'est transmise ;

- l'enregistrement de ces données dans le système informatique de la profession notariale.
Les données constituant les copies et extraits d'actes délivrés sont transmises sous forme d'images numérisées comportant l'indication qu'elles n'ont pas valeur authentique. Lorsqu'elles sont éditées sur support papier, cette indication est reproduite.

Sécurisation des échanges - Les échanges s'effectuent grâce à une liaison dédiée de type « point à point » entre un serveur implanté sur le réseau propre à la profession notariale et un serveur du ministère des affaires étrangères et européennes.

La liaison utilise un protocole de communication de type SSL comportant deux niveaux de sécurité :

- l'authentification du serveur émetteur ;

- le chiffrement des informations au moyen d'un algorithme de type RSA utilisant un ensemble « clé publique-clé privée », implanté sur chacun des serveurs. Les clés sont mémorisées sur chacun des serveurs.

Conservation et protection des données - Les demandes transmises au service central d'état civil restent mémorisées, aux fins de recherches éventuelles, pendant une durée d'un an à compter de leur enregistrement.

Les données transmises à la profession notariale sont conservées, aux fins d'exploitation, pendant une durée qui ne peut excéder un an à compter de leur enregistrement.

Les systèmes informatiques du service central d'état civil et de la profession notariale assurent, chacun pour ce qui le concerne, la protection des données échangées lors de leur acheminement entre les serveurs et les postes de travail des utilisateurs habilités.

La profession notariale met en oeuvre un procédé d'authentification des notaires habilités à accéder à ces données.
 
Source
A. 28 oct. 2009 : JO 30 oct. 2009



Date de dernière mise à jour : 05/11/2009 - 4:42 AM


Retour aux articles