Retour aux articles
Version facile à imprimer

Jones Day conseille sanofi-aventis dans l'émission de 7 milliards de dollars d'obligations

Recrulex

Le cabinet d'avocats international Jones Day a conseillé sanofi-aventis, l'un des premiers groupes pharmaceutiques mondiaux, dont le chiffre d'affaires pour l'année 2010 s'élève à 30.384 millions d'euros, dans le cadre de l'émission de 7 milliards de dollars d'obligations structurées en six tranches:

- 1.000.000.000 de dollars à taux variable à maturité 2012,
- 1.000.000.000 de dollars à taux variable à maturité 2013,
- 750.000.000 de dollars à taux variable à maturité 2014,
- 750.000.000 de dollars à un taux de 1,625% à maturité 2014,
- 1.500.000.000 de dollars à un taux de 2,625% à maturité 2016,
- 2.000.000.000 de dollars à un taux de 4,000% à maturité 2021.

L'émission, qui a été réalisée dans le cadre d'un programme obligataire enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis (SEC) le 15 mars 2010, a été clôturée avec succès le 29 mars 2011. Cette transaction a été menée conjointement par BNP Paribas, BofA Merrill Lynch, J.P. Morgan et Société Générale. Les autres bookrunners comprenaient Crédit Agricole CIB, Deutsche Bank Securities, HSBC, RBS et Santander.

Cette transaction permet ainsi au groupe pharmaceutique français d'accéder au marché obligataire américain. Le produit net de l'émission obligataire a été employé à financer une partie du prix et des frais connexes d'acquisition de Genzyme, une compagnie américaine de biotechnologie, qui a été clôturée le 8 avril 2011.

Le solde du prix d'acquisition de Genzyme a été réglé en partie par l'emploi du produit de l'émission de billets de trésorerie à hauteur de 7 milliards de dollars, de la trésorerie disponible, et par tirage partiel sur le "bridge-facility" de 15 milliards d'euros dont sanofi-aventis bénéficie depuis octobre 2010.

Dans le cadre de cette opération, sanofi-aventis était conseillé par Jones Day :
- Linda Hesse, en charge du dossier, Robert Mayo, Claire Malrieu, Stefanie Magner, Raphael Bloch (droit boursier) ; Vincent Agulhon et Nathalie Sénéchault (droit fiscal) à Paris, ainsi que Kent Killelea (droit fiscal) à Washington.


Date de dernière mise à jour : 20/04/2011 - 10:32 AM


Retour aux articles