Retour aux articles
Version facile à imprimer

Fidufrance conseille les repreneurs de Pier Augé

Recrulex

Le contrôle du fabricant de cosmétiques Pier Augé (siège social à Châteauroux, 33 salariés, CA : 2,9 M€), en procédure de sauvegarde depuis mars 2011, vient d'être repris par trois investisseurs.


Fidufrance, avec Arnaud Bied, avocat associé et Marianne Alla, juriste, ont accompagné les repreneurs : Christine Vallin, ancienne directrice financière de Kraft et d'Econocom, Michel Kindig, dirigeant d'Argos Consulting, et Marine Michaud, ingénieur en cosmétologie, réunis au sein du holding 360° COSMETIQUES, pour l'élaboration du plan de sauvegarde, sa négociation avec l'entreprise et ses actionnaires et sa présentation.

Arnaud Bied et Marianne Alla ont conseillé les repreneurs sur le montage juridique et financier de l'opération, les ont accompagnés dans leurs négociations avec l'entreprise et ses actionnaires, ont rédigé l'ensemble de la documentation juridique et ont représenté les repreneurs devant le Tribunal de commerce de Châteauroux.

Cette reprise, qui passe par une augmentation de capital de 600 000 € et un apport de 500 000 € en complément, sans faire appel aux banques permettra aux nouveaux investisseurs de développer le front de ventes en introduisant notamment ses produits en pharmacie, et de soutenir l'export en ciblant les pays émergents en particulier.

Pier Augé était conseillé par Philippe Lhomme, associé (Duvivier & Associés – société d'Avocats au Barreau de Paris) sur les aspects corporate et Fabienne Goubault, associée (Genet, Colboc, Goubault - société d'Avocats au Barreau de Paris) sur les aspects restructuring.

Fidufrance, une approche pragmatique et humaine du financement et de la transmission d'entreprise.

Fidufrance confirme, via cette opération, son expertise en matière de financement et de transmission d'entreprise et son approche pragmatique et humaine des négociations juridiques que le cabinet a su adapter au contexte particulier d'une entreprise en procédure de sauvegarde.

Cette opération permet à Pier Augé de préserver son identité, de maintenir localement la totalité de son effectif, soit 33 emplois, et de sauvegarder au mieux les intérêts de ses actionnaires et partenaires publics et privés.

Dans un contexte de mondialisation des échanges et de crise économique majeure, la forte détermination de Catherine Augé, fille du fondateur et l'implication financière et opérationnelle d'entrepreneurs privés permettent à une pme française de s'adapter à un marché en mutation et fortement concurrentiel et de préserver une image de marque et un savoir-faire reconnus dans le secteur de la beauté et de la cosmétologie française.



Date de dernière mise à jour : 29/11/2011 - 3:47 AM


Retour aux articles