Retour aux articles

Le cabinet KJ Conseils recrute plusieurs profils juridiques

Recrulex.com

Entre le cabinet de recrutement juridique et l'agence de communication, KJ Conseils a un positionnement atypique. Interview croisée de Stéphanie Dru et Christine de Libouton, ses deux consultantes.


Quelle est la particularité de votre cabinet ?
KJ Conseils est né en 2005 de la réunion de nos deux compétences : le recrutement juridique et la communication. Ces deux domaines sont complémentaires. Si "bien communiquer" permet d'attirer les candidats qui correspondent à l'identité du cabinet, "bien recruter" favorise une communication juste et personnalisée, les collaborateurs étant les premiers vecteurs de communication.


Quels types de communication proposez-vous ?
Nous accompagnons les cabinets d'avocats dans leurs recrutements et leur communication dès leur création et pendant leur phase de développement. Cela va de la conception des supports de communication (sites Internet, Newsletters, cartes de vœux, logos, papeterie, brochures...) aux relations presse en passant par l'organisation d'événements festifs ou professionnels. Par ailleurs, nous assistons également nos clients dans la gestion de leur communication via les réseaux sociaux. Le but étant de gagner en visibilité et en lisibilité pour passer de la notoriété (reconnaissance quantitative) à la réputation (reconnaissance qualitative).

Et concernant vos recrutements ?
Le plus gros des forces vives en cabinet est représenté par les collaborateurs, mais nous recrutons également des associés et du personnel administratif. Actuellement, nous recherchons entre autres pour nos clients un fiscaliste, un avocat en droits des affaires (M&A) et un généraliste en droit des affaires (dominante droit des contrats, en conseil et contentieux...). Nous assurons également des missions de rapprochement entre cabinets. Dans ce cadre, nous recherchons notamment un partenaire américain prêt à s'investir dans une future structure française.

Avez-vous des objectifs pour 2013 ?
Notre objectif prioritaire n'est pas de multiplier le nombre de recrutements, mais de continuer à faire du "sur-mesure". De nombreuses "boutiques" (des petites structures créées par d'anciens avocats issus des gros cabinets) ont fleuri ces derniers temps. Nous souhaitons les accompagner dès le départ et tout au long de leur développement, à la fois dans leurs recrutements et dans leur communication, en nous investissant comme un véritable partenaire. Avoir ainsi l'impression de faire partie de l'équipe, de l'intérieur alors que nous sommes un prestataire externe, est particulièrement motivant.


Date de dernière mise à jour : 02/04/2013 - 4:23 AM


Retour aux articles