Retour aux articles
Version facile à imprimer

Legalteam Solutions recrute! Interview de Philippe Melot, son fondateur

Recrulex.com

Depuis 2001, Legalteam Solutions conseille les entreprises et les cabinets d'avocats dans leur recrutement et leur management. Entretien avec Philippe Melot, son fondateur, qui nous parle de son cabinet et du droit pénal des affaires.

Legalteam Solutions recrute! Interview de Philippe Melot, son fondateurQuelle est la spécificité de Legalteam Solutions ?
Tout d'abord, contrairement aux autres cabinets – qui effectuent soit des missions de recrutement, soit du conseil en management – nous faisons les deux de manière égalitaire. Par ailleurs, mon associée Sharon Golec et moi-même possédons une expérience de plus de 20 ans en direction juridique et cabinet d'avocats, ce qui nous confère une forte crédibilité. Enfin, Sharon étant d'origine américaine, nous travaillons régulièrement avec des clients anglo-saxons.

Quels sont les besoins de vos clients ?
Nous recrutons exclusivement des spécialistes du droit des affaires : juristes d'entreprise, directeurs juridiques et avocats. Nos clients, souvent de grandes entreprises, demandent des profils seniors, entre 5 et 10 ans d'expérience, 20 ans pour les postes de direction. Pour la partie management, il s'agit d'améliorer la performance des juristes, au niveau individuel et collectif. Aujourd'hui, il ne faut plus seulement être un expert mais aussi un manager. Le juriste d'entreprise doit être opérationnel, "business minded".

Existe-t-il des secteurs particulièrement dynamiques en ce moment ?
Le plus gros du marché concerne les fusions-acquisitions, les opérations de haut de bilan. Le droit fiscal et le droit du travail, dont les lois évoluent sans cesse, génèrent également de gros besoins.

Et en matière de droit pénal ?
En ce qui nous concerne, nous parlerons du droit pénal des affaires : détournements de fonds, abus de biens sociaux, fraudes fiscales susceptibles d'entraîner une incrimination pénale. Nous avons récemment recruté un juriste pénaliste pour une grande société industrielle. Certaines activités, en raison des risques qu'elles comportent, justifient le fait qu'une entreprise dispose d'un pôle contentieux.
D'autant que depuis les "juges rouges", il y a une vingtaine d'années, les grands patrons ne sont plus intouchables. Parallèlement, on a assisté à une pénalisation du droit des affaires.


Vos objectifs pour 2013 ? Nous espérons conserver le nombre de recrutements que nous effectuons chaque année, à savoir environ 40. Structurellement, le marché du juridique est porteur mais il est affecté par la conjoncture économique.


Date de dernière mise à jour : 03/06/2013 - 4:26 AM


Retour aux articles