Retour aux articles
Version facile à imprimer

Une tendance à l'internalisation de la fonction juridique par les entreprises d'après Fed Légal

Recrulex

Au cours des dernières années, la fonction juridique a connu de profondes mutations.

Trop longtemps considéré en France comme un parent pauvre de l'entreprise, le service juridique devient ce qu'il aurait toujours dû être, un partenaire du business, facilitateur d'affaires et non empêcheur de tourner en rond. On observe notamment, une implication grandissante de la direction juridique, aux côtés de la Direction Générale, en amont de décisions de réorganisation, d'investissement et de communication. (60% des directeurs Juridiques font aujourd'hui partie du comité éxécutif*)

Cette tendance implique forcément une évolution du rôle des cabinets d'avocats tant quantitativement, avec sans doute moins de dossiers, que qualitativement, avec des questions de plus en plus pointues et stratégiques. En termes budgétaires, le coût de l'externalisation des services juridiques ne représente « plus que » 50% du budget de la direction juridique contre 63% il y a encore deux ans.
Ces chiffres s'expliquent par une extension du périmètre des directions juridiques (compliance, assurance, contract management...) mais aussi par une politique de recrutement (38% ont augmenté leurs effectifs en 2012).

56% des directions juridiques ont dans leurs effectifs des juristes internes titulaires du CAPA et 7% ont plus de 50% de leurs effectifs titulaires du CAPA. L'internalisation se caractérise donc à la fois par la croissance numérique des directions juridiques et par un recrutement plus qualitatif.

*Source : Cartographie 2012 des Directions Juridiques/ Lexqi Conseil


Date de dernière mise à jour : 27/06/2013 - 3:44 AM


Retour aux articles