Retour aux articles

La médiation du crédit, un secteur d'avenir

Recrulex.com

Destinée à résoudre les problèmes de financement ou de trésorerie d'une entreprise, la médiation du crédit a permis de conserver 293 444 emplois et l'activité de plus de 16 000 entreprises depuis sa création en 2008. Explications.


C'est par une simple lettre de mission du président de la République, en octobre 2008, que la médiation de crédit a vu le jour. Aux pouvoirs publics s'ajoutent les compétences de la Banque de France, du secteur bancaire et des chambres de commerce. Leur but commun : aider les entreprises (entreprises commerciales mais aussi libérales et les associations) à trouver des financements en cas de coup dur.

Au plan national, cette mission est présidée par un Comité exécutif de la médiation. Aux côtés du Médiateur du crédit, une équipe intervient également au niveau départemental, avec la présence de 105 comptoirs de médiation départementaux dirigés par les directeurs départementaux de la Banque de France, chargés de traiter les dossiers au plus près des besoins des entreprises en binôme avec les Trésoriers Payeurs Généraux.

En plus de ses missions d'accompagnement, la médiation veille au respect des engagements pris par les établissements financiers. En effet, un accord de place a été signé en 2009 et 2013 par les organismes de crédit pour répondre aux demandes de financement de besoins courants dans un délai de 15 jours (Art. 13), identifier toutes les sources de financement possibles (Art. 13) ou maintenir l'enveloppe globale des encours alloués pendant la période de médiation (Art. 15). Une mission utile en temps de crise, même si son existence doit être renégociée fin 2014...


Date de dernière mise à jour : 16/12/2013 - 5:17 AM


Retour aux articles