Retour aux articles

Droit social : comment se faire chasser ?

Recrulex.com

Droit social

Le droit social est l'une des spécialités juridiques qui fonctionnent le mieux actuellement. L'occasion peut-être de changer de poste, grâce aux chasseurs de têtes... A condition de faire ce qu'il faut pour attirer leur attention.



Mettre à jour votre CV
Un chasseur de têtes se doit de trouver des profils très pointus. Pour correspondre au candidat idéal, vous devez d'abord disposer d'un CV parfait : points forts, missions chiffrées, mise en valeur des employeurs de renom... Rien ne doit être laissé au hasard !
Veillez à mettre à jour ce CV sur l'ensemble des réseaux sociaux et supports sur lesquels il est diffusé.

Se faire remarquer
Pour vous démarquer et taper dans l'œil d'un chasseur de têtes, avoir un bon CV est primordial mais ne suffit pas. Il faut vous faire remarquer. Internet est un formidable terrain de jeu pour cela : réseaux sociaux, forums, blogs... Investissez la toile ! Ne négligez pas non plus votre réseau physique : déplacez-vous dans les conférences et les salons spécialisés par exemple.

Cibler sa recherche
Si malgré tous vos efforts, vous ne vous faites pas chasser, vous devez orienter vos recherches et aller vous-même à la rencontre des cabinets. Parfois, vous devrez être coopté, mais ce n'est pas toujours le cas. Dans le domaine juridique la plupart des leaders du recrutement par approche directe sont multi-secteurs. Cela ne signifie pas qu'ils ne connaissent pas forcément le droit social ! Attention, si vous devez être visible, votre profil doit sembler rare aux yeux du chasseur, ne contactez donc pas trop de cabinets en même temps.

Eviter les pièges
Faites attention aux cabinets qui optent pour une stratégie de volume et qui n'ont pas forcément quelque chose de solide à vous proposer. Pour vous donner une idée, un chasseur de têtes digne de ce nom ne doit pas dépasser 20 candidats recrutés par an, la moyenne se situant plutôt entre 8 et 12. Du travail d'orfèvre donc... Par ailleurs, méfiez-vous des chasseurs qui vous disent qu'ils possèdent l'exclusivité sur un marché, c'est rarement le cas.

Convaincre au téléphone
Avant tout entretien, le chasseur de têtes va, dans un premier temps, évaluer si votre profil correspond au cahier des charges de son client au moyen d'un premier échange téléphonique. Soyez vigilant sur deux critères principaux : vos expériences, expliquées de manière factuelle, et vos aspirations/motivations. Si tout se passe bien, vous aurez la chance d'être sélectionné pour un entretien.

Anticiper l'entretien
Avant d'être chassé, vous devez avoir répondu à plusieurs questions essentielles : pourquoi est-ce que je veux quitter mon poste actuel ? Quels sont mes souhaits professionnels ? Suis-je prêt à relever de nouveaux défis ? Pour quelle rémunération ? Quelles concessions puis-je accepter ? En effet, avant de vous lancer dans une nouvelle aventure, ce sont tous ces éléments qu'il faut étudier. Bref, avoir une idée précise de vos priorités et vous montrer proactif...
Garder le contact
Si la pêche n'a pas été fructueuse, conservez de bonnes relations avec les cabinets de chasse et montrez-vous disponible. On ne sait jamais, une autre opportunité peut arriver plus tard. Et si au contraire le poste qu'il vous propose ne vous convient pas, pensez à lui donner des noms de candidats potentiels, un geste qu'il n'oubliera sans doute pas...


Date de dernière mise à jour : 16/03/2015 - 7:02 AM


Retour aux articles